Comment profiter au maximum de la vie ? Stratégie N°4

19 Juin 2013


Voici cette semaine la stratégie N°4 pour ne jamais avoir à se dire :

"Je regrette de n'être pas resté en contact avec mes amis"

Il s'agit du quatrième des cinq regrets les plus fréquents des personnes avant de mourir (voir cet article), pour éviter le premier, le second et le troisième regret, voir : Stratégie N°1, Stratégie N°2 et Stratégie N°3.

Petite question :

Êtes-vous toujours en contact avec les gens qui comptent pour vous et chérissez vous ces relations en vous y investissant pleinement ?

Si ce n'est pas le cas, je suis certain que ce qui va suivre pourra vous aider à améliorer grandement la situation au fil du temps qui passe !




Aux dernières nouvelles, il semble que les relations humaines soient le facteur de santé le plus important, bien avant l'alimentation, l'activité physique et l'activité intellectuelle. Et c'est valable dans les deux sens : des relations très épanouissantes permettent de stimuler énormément la santé physique et mentale, et des relations déséquilibrées ont l'effet inverse.

Pour l'exemple, je me souviens d'une étude menée sur des hommes qui mettait en évidence que les hommes fumeurs et mariés avaient une espérance de vie supérieure aux hommes non fumeurs mais célibataires, il existe une multitude d'études de ce type qui mettent en évidence l'importance primordiale des relations dans la santé humaine, à tous niveaux.

D'après ce que je peux voir tous les jours, il semble être tout aussi important de maintenir contact avec ses amis que de couper le contact avec certaines personnes dotés de la capacité de nous pousser sans cesse vers le bas. Comme je le dis toujours, pour mener une vie bien plus heureuse c'est une chose merveilleuse que d'y ajouter de très belles choses - et que personne ne s'en prive ! - mais il est également salutaire de se libérer des influences néfastes.





Les relations entre humains sont un sujet vraiment très complexe, des millions de personnes cherchent à améliorer leurs relations. Il existe des milliers d'ouvrages sur le sujet, et de nombreuses personnes en font leur vie tant la demande est constante et colossale. C'est un vrai besoin et un domaine d'intérêt énorme pour nous, humains, en tant qu'être sociaux que de maintenir de bonnes relations avec les autres, à un tel point que la nature de nos relations a un impact énorme sur notre santé.

Comme je continuerais à le dire, les problèmes complexes se résolvent difficilement par des solutions complexes, c'est en revenant à la simplicité qu'on peut vraiment commencer à résoudre les choses, car libres d'agir.

Et pour les relations humaines, je crois que l'essentiel est d'être au clair avec soi-même et avec les gens qui nous entourent : dans la très grande majorité des cas on peut s'octroyer des relations épanouissantes en parlant tout simplement d'une manière adaptée à ceux qui nous entourent. Quasiment tous les problèmes relationnels que j'ai pu voir résultaient d'une communication inappropriée, sans autres enjeux réels.





Il serait vraiment possible d'écrire un livre entier sur ce sujet, d'ailleurs il y en a déjà des milliers, mais pour aborder le sujet de manière simple dans cet article je vais être très global et très schématique, tout en gardant à l'esprit que chaque relation est toujours unique en son genre.

De manière très générale, on a à faire avec trois types de personnes :


- Il y a les personnes dont on ferait mieux de ne pas avoir croisé la route, dont on ferait mieux de se passer ou du moins de limiter totalement les interactions, pour des simples raisons de santé mentale et physique. Des personnes violentes physiquement, ou mentalement, à un degré ou à un autre.

- Il y a les personnes avec qui on peut tout dire, avec qui on s'entend à merveille, avec qui le courant passe totalement, des personnes sur qui on peut toujours compter, qui s'inquièteront pour nous et prendront soin de nous tout comme nous le ferions avec eux, il peut s'agir tant de la famille, que des amis proches ou encore que d'une relation amoureuse sincère.

- Enfin, il y a toutes les personnes qui n'entrent dans aucune de ces catégories et avec qui il est en général possible pourvu qu'on soit souriant de passer du bon temps dans la convivialité, de rire, de discuter, de s'informer et de converser de choses et d'autres.

La conduite à adopter en fonction de ces trois grands types de personnes peut paraître évidente, mais comme nous sommes à l'époque où le principal problème est que nous avons oublié les évidences, je vais l'écrire clairement :




Pour vivre bien, fuyez, évitez, limitez les contacts au maximum avec les personnes qui vous descendent d'une manière ou d'une autre. Parfois il faut une réaction très ferme avec ces personnes qui peuvent se croire tout permis, quand vous êtes dans ce type de situation le mieux reste encore d'en parler à quelqu'un qui pourrait vous aider, ne restez jamais seuls dans ce genre de situations, on n'est jamais trop entouré quand il s'agit de sortir de l'emprise plus ou moins importante et plus ou moins néfaste de quelqu'un, c'est encore plus valable s'il s'agit de tout un groupe de personnes.

Mettez un point d'honneur à restez en contact avec les gens qui sont vraiment importants pour vous, proches, amis, parents, famille, ou encore ceux que vous connaissez qui sont des modèles pour vous. N'oubliez jamais la chance que c'est d'avoir des amis sincères, ils sont aussi rares que précieux. Et si vous regrettez actuellement d'avoir perdu une de ces personnes pour des bêtises, n'hésitez pas à la recontacter, peut-être que vous finirez par retrouver la même complicité malgré tout, ça peut valoir la peine d'essayer !

Et pour les autres personnes, connaissances, passants, collègues ou encore amis d'amis, pour stimuler une communication saine le mieux demeure encore de simplement faire un sourire, et de trouver des choses qui vous intéressent autant que votre interlocuteur ou interlocutrice. Je n'ai jamais entendu parler une seule fois d'un problème quelconque lorsque deux personnes qui ne se connaissent pas affichent une attitude bienveillante et parlent de sujets qui les intéressent tous les deux. Un sourire, une discussion intéressante, c'est tout ce qu'il faut pour se faire de nouveaux amis !




Plan d'action : je vous propose de vous créer trois listes où figureront toutes les personnes que vous connaissez, l'idée n'est pas du tout de réduire les gens à des listes, mais de faire le point sur vos relations pour toujours être au clair avec qui vous avez en face de vous et améliorer vivement ces relations !


Prenez une feuille et séparez là en trois parties distinctes, l'une sera la liste noire, l'autre la liste blanche, et la dernière la liste bleu, puis :

- Mettez dans la liste blanche les noms des personnes qui comptent vraiment pour vous, celles qui sont les plus importantes, celles dont vous ne pourriez jamais vous passer et que vous adorez.

- Mettez dans la liste noire les noms des personnes qui vous zappent le moral, vous critiquent sans cesse pour des broutilles ou qui vous pour une raison ou pour une autre vous blessent.

- Mettez dans la liste bleu les noms de tous les autres, qui ne sont ici ni des anges ni des démons.


L'idée de faire cette liste sur papier n'a d'importance que pour que vous l'ayez bien en tête, relisez-là et modifiez là aussi souvent que vous le sentez nécessaire. Et à partir de maintenant :

- Chérissez à jamais les personnes sur votre liste blanche, passez les meilleurs moment de votre vie avec eux, profitez de toutes les bonnes choses de l'existence à leur coté et n'en ratez pas une miette ! Ce sont de véritables joyaux, ne les laissez jamais partir !

- Fuyez, évitez, empêchez les personnes de votre liste noire d'avoir un impact négatif sur votre vie, tout en restant toujours dans la défense et la non-violence, le but est bien de vous libérer de cette personne, pas de lui casser la figure, ce qui dans plus de 99 % des cas risquerait d'aggraver vivement la situation.

- Et pour les personnes sur votre liste bleu, souriez, parlez de choses qui vous intéressent avec les gens qui s'y intéressent, et tout devrait toujours bien se passer !





Cet exercice simple des trois listes devrait vous permettre de ne jamais regretter d'avoir perdu le contact avec vos amis, mais aussi de limiter au minimum vos problèmes relationnels futurs, d'être perçu comme quelqu'un de plus agréable que la moyenne et de mieux vivre.

Et bien, maintenant je vous remercie pour votre fidélité chaque semaine, vous êtes de plus en plus nombreux à lire ces articles et ça me fait vraiment plaisir, sincèrement ! Le prochain article sera consacré à comment ne jamais avoir à se dire le dernier plus grand regret des personnes avant de mourir, afin de se faire une vie pleine de bonheur et de bonne humeur ! À lire dès la semaine prochaine : comment profiter au maximum de la vie ? Stratégie N°5 !

En attendant, j'espère que les prochains jours vous offriront de très belles découvertes et prises de consciences, n'oublions pas que la vie est comme une grande page blanche : on est libre d'y écrire l'histoire qu'on veut, et si vous lisez ces lignes vous avez déjà choisi d'y écrire une très belle histoire... félicitations ! Puissiez-vous toujours continuer dans cette direction !


 
P.S 2 : Franchement, les gens de votre liste blanche pourraient-ils également se servir de cette page ? N'hésitez pas à en parler aux gens qui comptent vraiment pour vous !!



Sébastien Jean-Richard